Marne et Gondoire à Vélo !

marne-et-gondoire-a-velo3 Vous aimez le vélo…
Vous le pratiquez comme loisir, comme sport ou comme moyen de déplacement …
Vous le trouvez ludique, dynamique, écologique et économique !

Rejoignez l’association Marne et Gondoire à Vélo
 (M&G à Vélo)

Nos objectifs :

– Etre nombreux pour peser sur les décisions des élus locaux

– Veiller à la mise en place d’un réseau de pistes cyclables

– Promouvoir le vélo et faciliter son utilisation comme moyen de transport quotidien en ville et entre les villes proches…

décembre 25, 2008 at 10:41 4 commentaires

Un challenge pour une Cause – Team Cycliste Bussy Saint Georges

11 Cyclistes vont relier Milan à Bussy Saint Georges (Dont notre Vice-Président Francis Champagne)

http://teambussy.free.fr/modules/news/

Départ le 28 JUIN 2015 – Arrivée 3 Juillet 2015

La page du projet Milan – Bussy, sur le site internet de l’association « Vaincre la Mucoviscidose », qui permet de faire un don pour l’association :

http://mondefi.vaincrelamuco.org/projects/milan-bussy

Le flyer de communication :

 

milanbussy2

 

juin 25, 2015 at 6:31 Laisser un commentaire

CONVERGENCE FRANCILIENNE – 7 JUIN 2015

Bonjour,
C’est à 8h20 précise que nous partirons de la mairie de Lagny. Nous libèrerons les lieux pour laisser la place aux Marathoniens de M&G.
Jour de chaleur annoncé, prévoir de l’eau en quantité suffisante. Le pique nique sorti du sac aura lieu sur les pelouses des  invalides.
On peut décorer son vélo sans entrave.
Venez nombreux pour bien signifier notre attachement à la cause du vélo.
Le retour pourra se faire en groupe en suivant la Seine puis la Marne. Pour les plus fatigués, le retour par  le train est toujours possible.
A dimanche.
Cordialement.
Christian Berthomieu
Le 7 juin 2015- tous à vélo
Ce grand rassemblement manifestif est organisé par MDB en partenariat avec des associations franciliennes, et le soutien de la région Île-de-France et d’une centaine de villes franciliennes. La Convergence permet à tous, le temps d’une journée, de partager la joie d’être ensemble à vélo, de découvrir des itinéraires pour rejoindre Paris puis participer à une parade colorée et bon enfant dans des rues délivrées un temps des autos, jusqu’au cœur de la capitale.

affiche-convergence2015-web

juin 5, 2015 at 4:09 Laisser un commentaire

BOURSES AUX VELOS – Dimanche 10 MAI 2015 au Parc des Sports de Lagny Sur Marne

bourse aux vélos0001

mai 8, 2015 at 7:07 Laisser un commentaire

Stop au vol de vélos : Comment choisir un bon antivol ?

Le vol de vélos devient un nouveau sport national
L’augmentation de la pratique du vélo s’accompagne malheureusement d’une recrudescence des vols. De nombreux cyclistes renoncent après cette mésaventure à acheter un vélo neuf et se contentent d’une deuxième main perdant en confort et en sécurité (freins, éclairage, moins performants).
« Les 4 règles d’or contre le vol de vélos »
Un vélo marqué bien attaché est mieux protégé ! Le choix de l’antivol est déterminant. La commission antivols de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) a ajouté en 2015 une trentaine de nouvelles références à sa base de données déjà très complète : des U, des câbles, des chaînes… le plus cher n’est pas forcément le meilleur.
La plateforme interactive des tests antivols FUB
Un moteur de recherche sur le site www.bicycode.org permet de comparer un panel de plus de 300 antivols, d’accéder au descriptif et aux niveaux d’homologation FUB (une ou deux roues « ❂ »), selon différents critères de choix.
Pour chaque référence, un forum permet de chercher conseils auprès des internautes, de déposer un commentaire ou de noter l’antivol d’après sa propre expérience.
Ces tests FUB sont un outil de référence incontournable, pour les cyclistes, mais aussi pour les assureurs ou les vélocistes.

Le BICYCODE®, complément indispensable
Si malgré les précautions prises, votre vélo disparait, donnez-lui une chance de vous retrouver : la FUB gère le fichier national des vélos marqués, outil permettant la restitution des vélos volés à leurs propriétaires grâce à un numéro unique gravé sur le cadre. Pour connaitre l’opérateur le plus proche de chez vous, rendez-vous sur www.bicycode.org.

Plus d’infos sur www.bicycode.org.

tests_antivols_couv-4e1f8
GARE SNCF DE LAGNY – THORIGNY
fotos polen -herdenking -pld 006
fotos polen -herdenking -pld 003

GARE RER DE BUSSY SAINT GEORGES
P1030588
P1030587
P1030584

avril 19, 2015 at 7:09 Laisser un commentaire

Un plan pour faire de Paris la « capitale du vélo »

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/un-plan-pour-faire-de-paris-la-capitale-du-velo_4610845_3244.html#

http://transports.blog.lemonde.fr/2015/04/13/1982-2015-la-longue-histoire-des-plans-velo-de-paris/

 

 

et

aussi : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/03/01016-20150403ARTFIG00274-paris-veut-devenir-la-capitale-mondiale-du-velo.php

http://www.france24.com/en/20150405-paris-cycling-world-capital-pollution/

Dès que le printemps revient, les cyclistes envahissent ses rues et ses places. Paris serait-elle en train de se transformer en « capitale du vélo » ? Sa maire, Anne Hidalgo, souhaite en tout cas conforter la tendance. Un « plan vélo », rendu public le 3 avril, fixe l’objectif de multiplier par trois le nombre de trajets effectués à bicyclette d’ici à 2020, la part des déplacements à vélo devant passer de 5 % à 15 % du total des trajets effectués.

Les récents épisodes de pollution et l’approche de la conférence mondiale sur le climat, qui se déroulera en décembre au Bourget, ont convaincu Mme Hidalgo de développer les modes alternatifs à la voiture individuelle. Le plan, qui doit être débattu au Conseil de Paris le 14 avril, est doté d’un budget de 150 millions d’euros sur cinq ans. Cela équivaut au budget consacré par Amsterdam à la bicyclette (20 millions d’euros par an) mais reste inférieur à celui de Londres (1,2 milliard d’euros d’ici à 2016).

Lire la note de blog : Vélo : radiographie d’un retard français

Les mesures semblent toutefois plus ambitieuses que celles contenues dans les « plans vélo » précédents, portés successivement par Jacques Chirac (1982), Jean Tiberi (1996) et Bertrand Delanoë (2002 puis 2010). La longueur cumulée des pistes cyclables devrait passer de 700 kilomètres aujourd’hui à 1 400 à la fin du mandat en cours. Surtout, un réseau express de voies entièrement dédiées aux vélos va voir le jour, constitué de pistes bidirectionnelles Nord-Sud, Est-Ouest et le long de la Seine. De nombreuses pistes locales mailleront la capitale.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/un-plan-pour-faire-de-paris-la-capitale-du-velo_4610845_3244.html#6WcCqxzV537Y3PwI.99

Le plan vélo 2015-2020 de la ville de Paris.

Généralisation des « zones 30 »

La matérialisation de ces itinéraires amènera parfois, comme boulevard Sébastopol ou rue de Rivoli, à la suppression d’une voie aujourd’hui dévolue à la circulation des voitures et des deux-roues motorisés. « On prend de l’espace à la voiture pour le donner au vélo », admet Christophe Najdovski, adjoint (EELV) en charge des transports.

Un « plan vélo » ne se mesure toutefois pas seulement au kilométrage de pistes cyclables. La Ville va généraliser les « zones 30 » dans l’ensemble des quartiers. « Seulement 10 % de la voirie, correspondant aux grands axes, sera encore limitée à 50 km/h », affirme M. Najdovski. Les quartiers ainsi apaisés seront dotés de cédez-le-passage cyclistes et de double-sens cyclables qui permettent aux cyclistes de passer au feu rouge et de remonter un sens interdit. Ces aménagements génèrent, contrairement aux idées reçues, davantage de sécurité pour l’ensemble des usagers, même si les automobilistes peuvent ressentir une certaine gêne.

Lire aussi : Pourquoi la circulation alternée ne suffit pas contre la pollution de l’air

Contrairement aux années précédentes, Paris ne mise plus seulement sur le Vélib’. Pour inciter les Parisiens à utiliser leur propre bicyclette, la Ville consacrera 7 millions d’euros à la création de 10 000 places de stationnement. Et pour prévenir le risque de vol, des « vélostations », cages grillagées et sécurisées, prendront place sur la voirie, notamment aux abords des gares de Lyon et de Montparnasse. On pourra y laisser son vélo, jour et nuit, pour une somme d’environ 5 euros par mois.

Enthousiasme modéré

M. Najdovski espère par ailleurs convaincre les forces de l’ordre de verbaliser les véhicules motorisés garés sur les aménagements cyclables ou ne respectant pas les « sas », ces espaces matérialisés juste derrière les feux rouges. « J’ai entamé des discussions avec la Préfecture de police », assure-t-il.

La progression de la part modale de la bicyclette suffira-t-elle à limiter la pollution de l’air et faire baisser les émissions de gaz à effet de serre ? M. Najdovski ne se prononce pas sur ce point. « Il est très difficile de mesurer les effets environnementaux d’un plan vélo », indique-t-il.

Les mesures sont accueillies avec un enthousiasme modéré par les associations de cyclistes. Abel Guggenheim, militant à Mieux se déplacer à bicyclette, juge le plan « bien meilleur qu’annoncé dans un premier temps ». En revanche, il ne comprend pas le recours à la « démocratie participative » dont se targue la municipalité qui avait lancé à l’automne 2014 une grande consultation des Parisiens. Selon lui, rien ne sert de demander son avis à la population, dans la mesure où « la plupart des aménagements cyclables sont contre-intuitifs ». « Par exemple, les cyclistes disent ne pas apprécier les couloirs de bus partagés, pourtant très utilisés et sans danger », relève le militant.

Lire la note de blog : Paris peut-elle vraiment devenir « la capitale du vélo » ?

Sur la scène politique parisienne, le « plan vélo » fait pour l’heure l’objet d’un relatif consensus. Edith Gallois et Yann Wehrling, du groupe UDI-Modem au Conseil de Paris, assurent qu’ils le voteront, tout comme Philippe Goujon, maire (UMP) du 15e arrondissement.

  • Olivier Razemon

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/un-plan-pour-faire-de-paris-la-capitale-du-velo_4610845_3244.html#6WcCqxzV537Y3PwI.99

avril 13, 2015 at 6:37 Laisser un commentaire

Rétablissez la piste cyclable le long du bois de Vincennes !

M. le Maire de Nogent-sur-Marne:  Rétablissez la piste cyclable le long du bois de Vincennes !
Courant février 2015, la ville de Nogent sur Marne a supprimé 1 km de piste cyclable bi-directionnelle le long du bois de Vincennes, avenue de la Belle Gabrielle, au profit d’un stationnement résidentiel (zone bleue).

Cette piste cyclable très fréquentée permettait de relier les villes de Paris / Vincennes / Nogent / Joinville ainsi que les bords de Marne dans une parfaite continuité cyclable. Cette continuité n’existe plus, au désarroi des cyclistes l’empruntant pour se rendre au travail ou désirant simplement se promener en toute sécurité.

L’association Fontenay Vélo et les associations cyclistes affirment que les itinéraires cyclables stratégiques ne peuvent être remis en question. Aussi nous demandons le rétablissement immédiat de cette piste cyclable.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/M_le_Maire_de_NogentsurMarne_retablissement_de_la_piste_cyclable_le_long_du_bois_de_Vincennes/?tnuyVab

avril 10, 2015 at 11:48 Laisser un commentaire

Cyclistes – Les amendes amères – Blog d’Isabelle et le vélo

Les amendes amères

http://isabelleetlevelo.20minutes-blogs.fr/archive/2015/03/13/les-amendes-injustes-913840.html

CodeDeLaRoute-5.jpgLe tableau des amendes infilgées aux cyclistes nous en apprend de belles sur leur absurdité et leur injustice.

https://i1.wp.com/isabelleetlevelo.20minutes-blogs.fr/media/01/00/2051571183.jpeg

Infographie : Le Point, déc. 2014.

Le défaut d’éclairage ou de freins est un acte qui me met en danger et peut aussi mettre en danger autrui : pas cher, et rarement verbalisé. La même infraction pour les automobiles est passible de l’amende de 3° classe. Je préfèrerais une obligation de remise en état, plus efficace que de vider la caisse du malheureux. Défaut de sonnette ? ben alors ? c’est pourtant dans le code, « audible à 50 mètres » du temps où on s’entendait dans la rue. Un accessoire obligatoire et utile dont personne ne parle. 11 €.

Téléphoner, gêner le passage, transporter quelqu’un de trop lourd, c’est dangereux aussi : pas cher. 22 €.

Aller trop vite ou ne pas mettre son bras avant de tourner : ça m’étonnerait qu’on soit souvent appréhendé pour ça. Ne pas être sur la piste cyclable, c’est périmé, rares sont celles qui sont restées obligatoires : les règles savent parfois s’adapter aux réalités.

 

Circuler sur le trottoir, c’est souvent parce que c’est trop dangereux d’aller sur la route, ou parce que c’est en sens interdit (en attendant le retour à la normalité), ou parce que le trottoir est barricadé d’autos et qu’on ne peut pas en sortir. 90 €. De toutes façons on ne va jamais très loin comme ça, mais l’exigence de respecter les piétons, elle, doit s’imposer.

Remonter les files par la droite, rouler en sens interdit, brûler les feux … signes de l’inadaptation de la règle ou des aménagements, rarement cause d’accidents. 90 euros. Le cycliste sait qu’il doit faire attention, et il le fait. 90 € quand même. Les feux c’est presque toujours parce que les automobilistes ne respectaient pas le code …

Pour éviter aux cyclistes de se prendre des PV, en d’autres termes pour que la ville tienne compte des cyclistes, il faut leur faire des couloirs de présélection, des bandes cyclables, des feux spéciaux et des double-sens cyclistes.

 

Seules les amendes de 4° classe sont distribuées.

90 euros quel que soit le prix du vélo.

Celles de première classe ont pourtant autrement plus de sens.

Pour les piétons, l’amende est de 4 ou 7 €.

Amendes majorées si elles ne sont pas payées

dans les 45 jours

Le cycliste veut tenter de faire annuler ou au moins diminuer son amende. Il ne paye pas avant le jugement, de peur de ne pas être remboursé. A juste raison, sauf qu’il perdra à coup sûr son procès et aura donc à payer 135 euros. Et s’il paye et que le juge considère qu’il mérite clémence, il ne sera pas remboursé parce que cela n’est pas possible ! Ingérable et profondément injuste. L’automobiliste pouvait se contenter de donner son numéro d’immatriculation.

 *

Rappelons que le montant des amendes, leur nature, et d’ailleurs tout le code de la route, échappe entièrement au législateur ! Le code de la route est incompréhensible, incohérent et injuste pour les cyclistes. Colloque Vélo et Droit, université du Havre, octobre 2013.

02.jpgPar ailleurs, ne cherchez pas à vérifier ces dires sur le site du ministère, elles ne s’y trouvent pas, même en cherchant à « Monsieur vélo« . En revanche je sais ce sur quoi je suis tombée lorsque j’ai cherché à les vérifier : sur le site du ministère (« Sécurité routière »), où ils ne sont pas, et sur … L’Internaute et Le Particulier. Mais finalement j’ai trouvé un article très complet sur le site de MDB, l’association des cyclistes d’Ile-de-France.

avril 7, 2015 at 3:50 3 commentaires

Articles précédents


Follow Marne et Gondoire à Vélo on WordPress.com

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.