Marne et Gondoire à Vélo !

marne-et-gondoire-a-velo3 Vous aimez le vélo…
Vous le pratiquez comme loisir, comme sport ou comme moyen de déplacement …
Vous le trouvez ludique, dynamique, écologique et économique !

Rejoignez l’association Marne et Gondoire à Vélo
 (M&G à Vélo)

Nos objectifs :

– Etre nombreux pour peser sur les décisions des élus locaux

– Veiller à la mise en place d’un réseau de pistes cyclables

– Promouvoir le vélo et faciliter son utilisation comme moyen de transport quotidien en ville et entre les villes proches…

décembre 25, 2008 at 10:41 4 commentaires

Pollution de l’air : et le vélo ? Communiqué FUBICY du 15 juillet 2015

Communiqué

Le Sénat encourage les transports les moins polluants pour lutter contre la pollution de l’air. Il oublie le meilleur d’entre eux : le vélo.

Dans leur rapport « Le coût économique et financier de la pollution de l’air », les sénateurs font le constat de l’inaction de l’Etat face à une pollution qui « coûte », chaque année, plus de 100 milliards d’euros et entre 42000 et 45000 morts prématurées.

La commission préconise donc de s’attaquer aux sources principales de la pollution, en premier lieu au transport (59 % des émissions d’oxydes d’azote, jusqu’à 19 % des émissions de particules fines) … le cocktail du transport motorisé est mortel !

Face à ce constat, la FUB déplore que la commission sénatoriale qui pourtant demande de trouver un bon équilibre entre normes et fiscalité (I), de favoriser l’innovation (II) et clame la nécessité de l’accompagnement (III), n’ait pas eu l’idée de se tourner vers le transport le plus sobre, le plus efficace énergétiquement au monde : le vélo. Certes les propositions 31 et 52 veulent donner accès à l’usage de moyens de mobilité durables, mais nulle personnalité compétente sur l’ensemble de la mobilité durable n’a été auditionnée (uniquement sur les véhicules électriques) et aucune proposition n’intègre nommément le moyen de transport non polluant que constitue la bicyclette. Une part modale de 30 % diminuerait pourtant significativement les émissions polluantes liées aux transports urbains.

Pour arriver à cet objectif, la FUB, associée au Réseau Action Climat, va proposer au gouvernement d’inclure dans le prochain plan national vélo, un appel à projet de 200 millions €, destinés aux collectivités territoriales décidant de créer des infrastructures cyclables de qualité et de se doter de toutes les structures de services associées.

La FUB attend aussi avec impatience le décret fixant le montant de l’indemnité kilométrique vélo pour les salariés, indemnité expérimentée courant 2014 et prévue dans la loi sur la transition énergétique, suite à un débat parlementaire encourageant. Le vélo deviendra ainsi, enfin, fiscalement parlant, reconnu comme un moyen de transport à part entière.

Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB)

- Télécharger le rapport complet : http://www.senat.fr/rap/r14-610-1/r14-610-11.pdf

Documents joints

FUB_quadri

 

juillet 17, 2015 at 8:36 Laisser un commentaire

Lagny-sur-Marne L’Agglo investit plus de 6 millions d’euros pour créer des pistes cyclables

La communauté d’agglomération de Marne et Gondoire va investir 6 600 000 euros pour aménager des pistes cyclables. Objectif : encourager la pratique du vélo pour aller travailler.

Les élus de Marne et Gondoire sont bien décidés à aménager plusieurs kilomètres de pistes cyclables, dites utiles. A la différence des pistes de loisirs qui serpentent le long de la Marne, ces axes doivent permettre de relier des zones d’activités, des équipements publics comme l’hôpital de Marne-la-Vallée, et bien évidemment les gares.

Marne et Gondoire a déjà investi pour créer des pistes cyclables, notamment le long de la RD 334 à Pomponne pour rejoindre la gare. Mais le territoire étant vaste, l’Agglo s’est fixé des priorités.

Relier les gares

La première d’entre elles concerne la liaison entre les pôles gare, Torcy, Bussy et Lagny ; et les zones d’activités. L’année prochaine, l’Agglo aménagera donc des voies cyclables à Collégien vers la zone d’activités et à Bussy- St-Georges en direction de Léonard-de-Vinci. L’année suivante, c’est sur la commune de Saint-Thibault-des- Vignes que l’Agglo construira des pistes pour les cyclos : RD 418 et près de la Courtillière.

4 820 000 euros à la charge de l’Agglo

Mais tout cela a un coût. Dès 2016, Marne et Gondoire a prévu d’investir 730 000 euros, puis 760 000 l’année suivante et 560 000 euros en 2018. Le programme pluriannuel d’investissement s’étend ainsi jusqu’en 2024 pour atteindre 6 600 000 euros. L’Agglo a prévu des subventions, mais elles n’atteindront pas plus de 1 780 000 euros.

01/07/2015 à 10:04 par Audrey Gruaz

Retrouvez notre article complet dans La Marne édition de Marne la Vallée du 1er juillet

Marne et Gondoire a déjà investi pour favoriser les déplacements doux.

Image-1-630x0

 

 

juillet 4, 2015 at 11:02 Laisser un commentaire

Un challenge pour une Cause – Team Cycliste Bussy Saint Georges

11 Cyclistes vont relier Milan à Bussy Saint Georges (Dont notre Vice-Président Francis Champagne)

http://teambussy.free.fr/modules/news/

Départ le 28 JUIN 2015 – Arrivée 3 Juillet 2015

La page du projet Milan – Bussy, sur le site internet de l’association « Vaincre la Mucoviscidose », qui permet de faire un don pour l’association :

http://mondefi.vaincrelamuco.org/projects/milan-bussy

Le flyer de communication :

 

milanbussy2

 

juin 25, 2015 at 6:31 Laisser un commentaire

CONVERGENCE FRANCILIENNE – 7 JUIN 2015

Bonjour,
C’est à 8h20 précise que nous partirons de la mairie de Lagny. Nous libèrerons les lieux pour laisser la place aux Marathoniens de M&G.
Jour de chaleur annoncé, prévoir de l’eau en quantité suffisante. Le pique nique sorti du sac aura lieu sur les pelouses des  invalides.
On peut décorer son vélo sans entrave.
Venez nombreux pour bien signifier notre attachement à la cause du vélo.
Le retour pourra se faire en groupe en suivant la Seine puis la Marne. Pour les plus fatigués, le retour par  le train est toujours possible.
A dimanche.
Cordialement.
Christian Berthomieu
Le 7 juin 2015- tous à vélo
Ce grand rassemblement manifestif est organisé par MDB en partenariat avec des associations franciliennes, et le soutien de la région Île-de-France et d’une centaine de villes franciliennes. La Convergence permet à tous, le temps d’une journée, de partager la joie d’être ensemble à vélo, de découvrir des itinéraires pour rejoindre Paris puis participer à une parade colorée et bon enfant dans des rues délivrées un temps des autos, jusqu’au cœur de la capitale.

affiche-convergence2015-web

juin 5, 2015 at 4:09 Laisser un commentaire

BOURSES AUX VELOS – Dimanche 10 MAI 2015 au Parc des Sports de Lagny Sur Marne

bourse aux vélos0001

mai 8, 2015 at 7:07 Laisser un commentaire

Stop au vol de vélos : Comment choisir un bon antivol ?

Le vol de vélos devient un nouveau sport national
L’augmentation de la pratique du vélo s’accompagne malheureusement d’une recrudescence des vols. De nombreux cyclistes renoncent après cette mésaventure à acheter un vélo neuf et se contentent d’une deuxième main perdant en confort et en sécurité (freins, éclairage, moins performants).
« Les 4 règles d’or contre le vol de vélos »
Un vélo marqué bien attaché est mieux protégé ! Le choix de l’antivol est déterminant. La commission antivols de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) a ajouté en 2015 une trentaine de nouvelles références à sa base de données déjà très complète : des U, des câbles, des chaînes… le plus cher n’est pas forcément le meilleur.
La plateforme interactive des tests antivols FUB
Un moteur de recherche sur le site www.bicycode.org permet de comparer un panel de plus de 300 antivols, d’accéder au descriptif et aux niveaux d’homologation FUB (une ou deux roues « ❂ »), selon différents critères de choix.
Pour chaque référence, un forum permet de chercher conseils auprès des internautes, de déposer un commentaire ou de noter l’antivol d’après sa propre expérience.
Ces tests FUB sont un outil de référence incontournable, pour les cyclistes, mais aussi pour les assureurs ou les vélocistes.

Le BICYCODE®, complément indispensable
Si malgré les précautions prises, votre vélo disparait, donnez-lui une chance de vous retrouver : la FUB gère le fichier national des vélos marqués, outil permettant la restitution des vélos volés à leurs propriétaires grâce à un numéro unique gravé sur le cadre. Pour connaitre l’opérateur le plus proche de chez vous, rendez-vous sur www.bicycode.org.

Plus d’infos sur www.bicycode.org.

tests_antivols_couv-4e1f8
GARE SNCF DE LAGNY – THORIGNY
fotos polen -herdenking -pld 006
fotos polen -herdenking -pld 003

GARE RER DE BUSSY SAINT GEORGES
P1030588
P1030587
P1030584

avril 19, 2015 at 7:09 Laisser un commentaire

Un plan pour faire de Paris la « capitale du vélo »

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/un-plan-pour-faire-de-paris-la-capitale-du-velo_4610845_3244.html#

http://transports.blog.lemonde.fr/2015/04/13/1982-2015-la-longue-histoire-des-plans-velo-de-paris/

 

 

et

aussi : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/03/01016-20150403ARTFIG00274-paris-veut-devenir-la-capitale-mondiale-du-velo.php

http://www.france24.com/en/20150405-paris-cycling-world-capital-pollution/

Dès que le printemps revient, les cyclistes envahissent ses rues et ses places. Paris serait-elle en train de se transformer en « capitale du vélo » ? Sa maire, Anne Hidalgo, souhaite en tout cas conforter la tendance. Un « plan vélo », rendu public le 3 avril, fixe l’objectif de multiplier par trois le nombre de trajets effectués à bicyclette d’ici à 2020, la part des déplacements à vélo devant passer de 5 % à 15 % du total des trajets effectués.

Les récents épisodes de pollution et l’approche de la conférence mondiale sur le climat, qui se déroulera en décembre au Bourget, ont convaincu Mme Hidalgo de développer les modes alternatifs à la voiture individuelle. Le plan, qui doit être débattu au Conseil de Paris le 14 avril, est doté d’un budget de 150 millions d’euros sur cinq ans. Cela équivaut au budget consacré par Amsterdam à la bicyclette (20 millions d’euros par an) mais reste inférieur à celui de Londres (1,2 milliard d’euros d’ici à 2016).

Lire la note de blog : Vélo : radiographie d’un retard français

Les mesures semblent toutefois plus ambitieuses que celles contenues dans les « plans vélo » précédents, portés successivement par Jacques Chirac (1982), Jean Tiberi (1996) et Bertrand Delanoë (2002 puis 2010). La longueur cumulée des pistes cyclables devrait passer de 700 kilomètres aujourd’hui à 1 400 à la fin du mandat en cours. Surtout, un réseau express de voies entièrement dédiées aux vélos va voir le jour, constitué de pistes bidirectionnelles Nord-Sud, Est-Ouest et le long de la Seine. De nombreuses pistes locales mailleront la capitale.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/un-plan-pour-faire-de-paris-la-capitale-du-velo_4610845_3244.html#6WcCqxzV537Y3PwI.99

Le plan vélo 2015-2020 de la ville de Paris.

Généralisation des « zones 30 »

La matérialisation de ces itinéraires amènera parfois, comme boulevard Sébastopol ou rue de Rivoli, à la suppression d’une voie aujourd’hui dévolue à la circulation des voitures et des deux-roues motorisés. « On prend de l’espace à la voiture pour le donner au vélo », admet Christophe Najdovski, adjoint (EELV) en charge des transports.

Un « plan vélo » ne se mesure toutefois pas seulement au kilométrage de pistes cyclables. La Ville va généraliser les « zones 30 » dans l’ensemble des quartiers. « Seulement 10 % de la voirie, correspondant aux grands axes, sera encore limitée à 50 km/h », affirme M. Najdovski. Les quartiers ainsi apaisés seront dotés de cédez-le-passage cyclistes et de double-sens cyclables qui permettent aux cyclistes de passer au feu rouge et de remonter un sens interdit. Ces aménagements génèrent, contrairement aux idées reçues, davantage de sécurité pour l’ensemble des usagers, même si les automobilistes peuvent ressentir une certaine gêne.

Lire aussi : Pourquoi la circulation alternée ne suffit pas contre la pollution de l’air

Contrairement aux années précédentes, Paris ne mise plus seulement sur le Vélib’. Pour inciter les Parisiens à utiliser leur propre bicyclette, la Ville consacrera 7 millions d’euros à la création de 10 000 places de stationnement. Et pour prévenir le risque de vol, des « vélostations », cages grillagées et sécurisées, prendront place sur la voirie, notamment aux abords des gares de Lyon et de Montparnasse. On pourra y laisser son vélo, jour et nuit, pour une somme d’environ 5 euros par mois.

Enthousiasme modéré

M. Najdovski espère par ailleurs convaincre les forces de l’ordre de verbaliser les véhicules motorisés garés sur les aménagements cyclables ou ne respectant pas les « sas », ces espaces matérialisés juste derrière les feux rouges. « J’ai entamé des discussions avec la Préfecture de police », assure-t-il.

La progression de la part modale de la bicyclette suffira-t-elle à limiter la pollution de l’air et faire baisser les émissions de gaz à effet de serre ? M. Najdovski ne se prononce pas sur ce point. « Il est très difficile de mesurer les effets environnementaux d’un plan vélo », indique-t-il.

Les mesures sont accueillies avec un enthousiasme modéré par les associations de cyclistes. Abel Guggenheim, militant à Mieux se déplacer à bicyclette, juge le plan « bien meilleur qu’annoncé dans un premier temps ». En revanche, il ne comprend pas le recours à la « démocratie participative » dont se targue la municipalité qui avait lancé à l’automne 2014 une grande consultation des Parisiens. Selon lui, rien ne sert de demander son avis à la population, dans la mesure où « la plupart des aménagements cyclables sont contre-intuitifs ». « Par exemple, les cyclistes disent ne pas apprécier les couloirs de bus partagés, pourtant très utilisés et sans danger », relève le militant.

Lire la note de blog : Paris peut-elle vraiment devenir « la capitale du vélo » ?

Sur la scène politique parisienne, le « plan vélo » fait pour l’heure l’objet d’un relatif consensus. Edith Gallois et Yann Wehrling, du groupe UDI-Modem au Conseil de Paris, assurent qu’ils le voteront, tout comme Philippe Goujon, maire (UMP) du 15e arrondissement.

  • Olivier Razemon

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/07/un-plan-pour-faire-de-paris-la-capitale-du-velo_4610845_3244.html#6WcCqxzV537Y3PwI.99

avril 13, 2015 at 6:37 Laisser un commentaire

Articles précédents


Follow Marne et Gondoire à Vélo on WordPress.com

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 25 autres abonnés